Newsletter 23 - Janvier 2014

EDITO

 Un choix ?

 « Si le non est possible, le oui prend de la valeur  » : c’est une citation de M. Ameisen, lors de son intervention à l’inauguration de l’Espace Régional de Réflexion Ethique  au CHRU de Tours, mardi 7 janvier dernier.

Le choix libre et éclairé est préférable au consentement, qui suppose qu’un refus n’est pas possible. Toute personne qui a besoin de soins, ou qui doit entrer en institution, doit pouvoir faire ce choix. Tout un chacun devrait, avant de perdre éventuellement des capacités cognitives, anticiper cette situation et informer sa famille de ses choix futurs  en rédigeant des directives anticipées.

Quand une personne âgée souhaite, ou doit envisager une entrée en EHPAD, par exemple à l’Hôpital Paul Cabanis, elle doit pouvoir venir avec ses « habitudes de vie », qui font que son passé lui a donné de l’expérience ainsi que peut-être une certaine sagesse, et s’installer  comme à la maison , dans « un coin du monde »(comme le dit joliment Bachelard, cité par Eric Fiat) qui la protègera, de la même façon qu’une personne se sent préservée,  dans son habitation, des problèmes extérieurs.

Il faut donc que chacun des agents de l’Hôpital Paul Cabanis se sente responsable de l’accueil des nouveaux résidents, leur laisse le temps et la liberté de s’approprier un nouveau mode de vie, et de nouvelles habitudes, cela dans le respect entier de leur singularité. C’est comme cela que le « oui » prendra de la valeur…

 Béatrice CORNEFERT

Directrice Déléguée