Newsletter 12 - Avril 2011

EDITO

Au programme de cette année 2011, figure le renouvellement du Contrat d’Objectifs et de Moyens de l’Etablissement, contrat passé avec l’Agence Régionale de Santé dans le cadre de la politique nationale de santé.

Nous devons proposer les axes de développement de l’Hôpital Paul Cabanis, qui auront été au préalable discutés et validés par l’ensemble des équipes, parce qu’un projet d’établissement concerne tous ceux qui y travaillent.

Le projet médical, partie de ce projet global d’Etablissement, sera écrit en fonction du projet médical de la Communauté Hospitalière de Territoire, parce que nos partenariats sont bien avancés, et contribuent à la prise en charge optimale des patients de SSR, en ce qui nous concerne. Les recrutements de personnels médicaux et soignants pourront d’ailleurs être plus attractifs dans l’espace ouvert par cette CHT.

Quant au projet d’Etablissement, il nous est demandé qu’il soit compatible avec celui de nos partenaires, le CH de Pithiviers et le CH de Montargis, ce qui va de soi, mais cela va mieux en le disant.

A partir du travail déjà réalisé, nous soumettrons donc à la discussion les thèmes suivants :

Le SSR à 20 lits : avec mise en commun des documents d’admission en SSR et des pratiques de travail des 3 services de soins de suite. La filière gériatrique en cours d’élaboration vise à orienter au mieux les patients à la sortie de l’Hôpital, en fonction de la problématique sociale propre à chacun.

L’accueil des personnes atteintes de la maladie Alzheimer et troubles apparentés doit trouver une solution sur le territoire de la CHT et l’Etablissement peut offrir des capacités d’accueil spécialisé dans les années à venir.

Le projet de vie de chacune des personnes accueillies doit être pris en compte, parce que la vie qui reste  doit être la plus douce possible au fil des jours qui passent en hébergement dans l’Etablissement. Le Conseil de la Vie Sociale et la Commission de Relations avec les Usagers sont des instances de relation régulière avec les usagers.

L’accompagnement de la fin de vie est une préoccupation majeure, et nous travaillerons avec l’Equipe Mobile de Soins Palliatifs du CHAM, aussi bien qu’avec l’Equipe d’Appui Départementale de Soins Palliatifs 45 qui intervient en EHPAD, pour que la mort ne soit plus l’objet de crainte ou de répulsion mais l’aboutissement serein de la vie passée.

La gestion de la qualité avec la préparation de la certification V2010 sur le sanitaire et de l’évaluation externe sur le médico-social. Le Plan d’Amélioration de la Qualité est suivi au long cours, comme la gestion de risques, y compris pour les personnels, dont les conditions de travail doivent être d’autant meilleures que le travail est difficile.

Le dossier de soins informatisé, qui est un outil de prise en charge des patients et résidents, devra être relié au futur système d’information de la CHT, grand projet à venir.

L’ouverture de l’Etablissement aux professionnels de santé extérieurs, qu’il s’agisse des SSIAD, HAD et médecins/ professionnels libéraux, est un gage de l’implication de l’Hôpital Paul Cabanis dans la vie du territoire. La participation de l’Etablissement à la mise en place de la filière gériatrique démontrera cette volonté d’ouverture à l’extérieur.

L’extension et la rénovation des bâtiments existants est en cours, pour offrir un hébergement digne et sécurisé à nos résidents. La préoccupation environnementale oblige à préciser des options, ce qui va retarder le démarrage des travaux à l’automne 2011, mais les enjeux de cet investissement lourd sont tels à l’horizon 2040 ou 2050 qu’il faut ce temps d’étude préalable.

Le développement durable sera une réflexion intégrée à toutes les politiques et organisations nouvelles ou déjà existantes, dans le cadre d’une perspective à long terme.

Béatrice CORNEFERT

Directrice Déléguée